22 décembre 2009

Joyeuses Fêtes!


Catégories / Général.

g f t p

Merci à celles et ceux qui soutiennent Minimiam, merci aux gourmand(e)s, aux fabricants de bonbons, au bruit de la cuillère qui plonge dans la mousse au chocolat, au Chambolle Musigny, à la mie moelleuse et à la croute croustillante, à l’odeur du beurre d’escargot venant de la cuisine, au morceau de pain plongeant dans un jaune d’œuf, à la première fraise de l’année, à la framboise cueillie sur pieds, aux religieuses (au café), aux Schokokuss, au tiramisu macha d’Akiko, aux regards de mes enfants lorsque je sors un gâteau de ma poche, merci, mille fois merci.

Bon je pense que ce sera le dernier post de l’année, à l’année prochaine pour de nouvelles minis aventures.
NB: La bûche à été fabriquée par la bondissante Orathay!

 
 
21 décembre 2009

Le bilan 2009


Catégories / Général.

g f t p

2009 touche à sa fin, et comme pour beaucoup c’est le moment de faire un petit retour sur l’année. Dans le cas des Minimiam, l’année 2009 fut très bonne: En effet, il y eu trois expositions, dont celle magnifique de Liévin avec son installation « qui sauvera le shérif? » « Œufs, Set et Match » et la photo crée pour l’occasion, « la mine à chuques ».
Celle de Biarritz nous permit de faire la rencontre de Véronika, et celle de Mérignac la rencontre avec des amateurs de vin.
Cette année fut marquée par l’arrivée, dans le petit monde des Minimiam, d’Orathay, qui est venue réaliser des recettes pour les photos. Nous avons en cette fin d’année produits quelques photos pour l’Express Styles, mais aussi pour le Monde Magazine dans un registre différent, et sur cette bonne énergie, on à ressorti du carnet de croquis d’anciennes idées qui végétaient depuis plusieurs années… Donc pour avoir une vision plus générale de cette production, voici les diptyques produits en 2009. Ceux du Monde Magazine seront présentées lors de la clôture de la commande fin janvier. (les titres des images ne sont pas définitives.) Donc par ordre chronologique:

©Minimiam 2009. Mine à chuques.
Deux générations, ou deux époques de la vie du Nord de la France.

©Minimiam 2009. Bento break (pour l’Express Styles)
En hommage à une célèbre image d’ouvriers New New-yorkais, déjeunant sur une poutrelle, dans le vide, vers 1930.

©Minimiam 2009. Fashion Meat. (pour l’Express Styles)
La viande haute couture.

©Minimiam 2009. Religieuse 2. (pour l’Express Styles)
Religieuse de Claire Damon (Des Gâteaux et du Pain. Paris 15ème) au Caramel et beurre salé… exquis. Peut-être même trop riche, je ne suis pas arriver à goûter à autre chose après!

©Minimiam 2009. Falaise.

©Minimiam 2009. Cup Cake & Cie.

©Minimiam 2009. The Tub.
Une image qui était restée longtemps dans les cartons.

©Minimiam 2009. Pennys minor.
Nous avons la galette des Rois, les Anglais ont leurs Christmas Pudding où ils placent un Penny.

©Minimiam 2009. Sans titre.

©Minimiam 2009. Mont Ventoux ou Nids de poules.
Pour faire suite à le série des œufs commencée avec Pénalty.

©Minimiam 2009. Baignade Interdite.

©Minimiam 2009. Sans titre.
Une de mes images préférée avec Cup Cake & Cie cette année.

©Minimiam 2009. Sauvetage.

Il ne manque plus que celle avec le père Noël, mais peut-être faudra-t-il attendre le 24 à minuit?

 
 
20 décembre 2009

L'omelette


Catégories / Making of.

g f t p

L’histoire étant trop simple, pas de devinette cette fois. Juste le détail d’une suite à la série des œufs commencée il y a… 8 ans avec « Penalty »!
Personnellement, je trouve les œufs blancs très beaux, très inspirant, reposant.

 
 
18 décembre 2009

Hé patate!


Catégories / Artistes.

g f t p

C’est un peu comme cela que vous pourriez interpeller les personnages botaniques de
Ju Duoqi. Cette artiste chinoise que je reprends dans ce modeste blog, s’intéresse aux végétaux, et surtout aux légumes. Son second centre d’intérêt : L’art. Mariez les deux et vous obtiendrez… Arcimboldo ? Non pas tout à fait et c’est là sa grande originalité.
Ces images sont une recomposition de tableaux figuratifs célèbres à partir de multiples éléments végétales montés ensemble numériquement. Elle n’est pas la première à le faire, mais là où elle dénote, c’est dans sa capacité à traduire l’œuvre de manière à retrouver les modelés, les proportions, les couleurs et les lumières des œuvres. La lumière est un atout particulièrement maîtrisé, car par exemple dans une reproduction de Goya (The Third of May 2008), ou de Rembrandt (The Anatomy Lesson of Dr. Pickled Cabbage) elle s’est attachée à respecter les ombres, les intensités lumineuses avec une grande acuité. Ce n’est pas le travail « hyperréaliste » de Carle Warner, car cela verse dans le grotesque, mais l’humour et la redécouverte des œuvres ainsi « caricaturées », tend à nous les rendre plus accessibles et fraîches.

 
 
 
Page 1 sur 812345...>>