4 septembre 2019

Super Dickmann’s


Catégories / Général.

g f t p

Une fois n’est pas coutume chez les Minimiams: Du sexe!!

Cette image sera-t-elle censurée sur les réseaux sociaux?
Mais quelle mouche nous a piqué?

Et bien c’est une découverte dans un supermarché Allemand. Le nom de cette bouchée chocolaté m’a un peu surpris au milieu du rayon enfant. Sans avoir l’esprit tordu, j’ai tout de suite visualisé à quoi pourrait ressembler Super Dick s’il avait été humanoïde.
De plus, il y a quelques années j’avais découvert dans un marché de noël Alsacien des bouchées du même aspect, mais dont le nom ne m’avait pas vraiment inspiré

Gustativement c’est malheureusement assez décevant. La couverture chocolat et de piètre qualité, et la guimauve n’est qu’une émulsion de glucose pro-carie. Seul le biscuit, qui donne à l’ensemble une mâche intéressante sauve un peu le plaisir. néanmoins cela reste très agréable à croquer, juste pour la sensation, et c’est peut-être là l’origine du nom car c’est un peu orgasmique…

le diptyque est à voir dans la galerie.

 
 
1 avril 2019

La Truite de Schubert


Catégories / Général et Making of.

g f t p

Franz Schubert,compositeur Autrichien, à ne pas confondre avec Joseph Schubert, homologue Allemand, avait composé ce Quintette en la majeur, D. 667 « La Truite » à l’âge de 22 ans.
C’est le seul quintette avec piano qu’il ait écrit. La truite comme me l’a fait remarquer un ami, était vivante normalement dans l’histoire musicale, mais j’avoue que la truite fraîche était assez difficile à mettre en place, alors vivante, je n’ose imaginer.

L’idée est évidente donc, avec un personnage sur une truite, et cette idée trainait dans les cartons depuis presque 10 ans, jour où j’ai trouvé dans un magasin de Tokyo un magnifique piano miniature.

L’image ICI

 
 
12 juin 2018

Gravityculture


Catégories / Général et Making of.

g f t p

Gravityculture est bien une référence au film Gravity mariée au mot viticulture.

Après le chapitre des vendanges, illustré l’année dernière pour la Confrérie des chevaliers du Tastevin, celui de l’été et de l’espace m’a inspiré.

Lors d’un Chapitre (banquet), il y a un président d’honneur, comme à l’assemblée Nationale, mais avec des gens plus attentifs et festifs dans le cellier qui sert d’hémicycle. Pour celui ci, j’ai eu un pressentiment…
Comme le nom du président est tenu secret jusqu’au soir du dîner, et comme l’année dernière avait été riche en nouvelles spatiales, j’ai pensé tout de suite à la venue au Clos de Vougeot d’une “étoile” interplanétaire, et j’avais raison!

Bref l’idée de la photo était que la star gravite, comme elle le ferait ce soir là, autour des vins de Bourgogne. Donc les vins furent représentés comme une agglomération de bouchons de grands crus formant une planète où graviteraient des grumes de Pinot noir et de Chardonnay.

Il fallut réaliser l’astronef et la planète.

Le résultat fut bien apprécié ce soir là, et j’eus le privilège de serrer la main et de faire la bise à non pas une star, mais deux! Claudie Haigneré et notre président de Chapitre: Thomas Pesquet.

Dommage que le format du menu ne permettait pas de voir le détail du scaphandre, car il était bien habité par l’astronaute.

Thomas Pesquet (à gauche) recevant de Arnaud Orsel, Intendant Général (centre), son magnum de Mercurey 1er cru Tasteviné.

L’image finale ICI.

La précédente illustration pour la Chevalerie du Tastevin

 
 
10 mars 2018

Tokorozawa


Catégories / Général et Media.

g f t p

Tokorozawa est une gare en banlieue de Tokyo.Cette gare à été rénovée et un centre commercial y a été implanté.
Une agence Japonaise de communication nous a donc demandé de réaliser une illustration permettant de visualiser l’ensemble du centre au travers d’éléments rappelant les différentes boutiques.

Le problème fut le rapport d’échelle, qui ici s’avère problématique. D’autre par l’aspect festif qu’il fallait mettre en avant et qui à cette taille est difficile à mettre en avant.
Un autre problème, et pas des moindre, venait du fait que les échanges d’idées et les validations furent nombreuses et lentes. Donc ce fut laborieux et tatillons.

Le principal bien sûr fut que tout le monde s’y retrouve. Cette photo constitue pour nous un record, car il n’y a pas moins de 300 figurines qui évoluent dedans!

L’image fut mise en page dans tout les sens et chargée heureusement d’une des plus belle écriture du monde.(Comme le disait Nicolas Bouvier)

Les images ICI