6 mars 2012

Dominic Wilcox


Catégories / Artistes.

g f t p

Dans la lignée des artistes “miniatureurs” (pardonnez moi ce barbarisme.), Dominic Wilcox fait partie de ceux qui sont les plus élégants. À l’instar de Thomas Doyle, Wilcox met aussi ses œuvres sous cloches de verre.
Avec lui, le diorama passe de statique à dynamique, disons plutôt “rotatif”.


Web site

 
 
25 janvier 2012

Un monde sous cloches.


Catégories / Artistes.

g f t p

Les dioramas sont souvent des sortes de trompe l’œil, mais leurs besoins d’hyperréalisme, ou au contraire, leurs aspects bricolés, en font des choses au final, soit sans sens, soit sans histoire, ou les deux à la fois.

Lori Nix avait commencée une série magnifique qui bousculait les frontières du genre, et Thomas Doyle, au contraire, lui, referme ses frontières, et clos le procédé. À travers ses installations minutieusement élaborées, qui dégagent une atmosphère étrange, irréelle, elles nous font témoin de scène d’une angoissante élégance.

 
 
13 juin 2011

Les montages fins de Maite.


Catégories / Artistes.

g f t p

Il est intéressant de reconnaitre beaucoup de point commun entre ce travail et ceux des autres “miniaturistes”.

Maite Guerrero est un créatif féru de montage et de retouche, mais cela n’enlève rien à la poésie de ce travail, délicat, hors du temps, presque dentelé. Merci Maite.

Web Site

 
 
23 mai 2011

Box Stories


Catégories / Artistes.

g f t p

Quel plaisir de regarder ces petites boîtes. J’aime aussi le résumé du travail “Les Box Stories sont des cadres en bois mettant en scène des personnages de 2 cm dans des situations qui les dépassent.” Oui un grand plaisir vraiment et merci à Gatz.

Box Stories

 
 
30 juin 2010

PES


Catégories / Artistes.

g f t p

Ah je n’ai pas de mots pour décrire ce travail: Inventifs (le mot est faible) ludique, astucieux, et plus modestement: Génial! Je pense que beaucoup connaissent ce travail, mais il est toujours bon d’en remettre une couche avec les choses qui vous font du bien.
PES est un marchand de bonheur. Je ressens toujours lors du visionnage de ces différents cours-métrages, une jubilation enfantine si rafraîchissante, que cela donne envie de faire un truc, n’importe quoi, d’aller se faire une grosse purée pour faire encore une fois un volcan.

Une de mes préférées c’est KABOUM, elle n’a rien de culinaire, mais l’efficacité du film est étonnante. Pour plus d’info, lire une interview sur ce travail et bien sûr la page du bonheur avec beaucoup d’autre perles.