21 avril 2010

La découverte des origines.


Catégories / Général.

g f t p

Dans un petit reportage radiophonique, Akiko avait évoquée sa prédisposition à créer des petits univers lorsqu’elle était enfant, en l’occurrence des dessins représentant des centaines de petits personnages évoluant dans des paysages complexes. L’effet était assez étonnant car ses « panoramas » étaient réalisés sur des feuilles de format A4 et pas un centimètre n’était oublié. La voilà de retour au Japon. Elle fait du rangement dans ses affaires. Au fond de la penderie, elle pousse une exclamation ! (difficile de savoir si elle est étonnée, effrayée, contente, en colère, un truc typiquement Japonais dont les nuances m’échappent encore.)
Elle ressort avec une petite boîte en carton d’environ 12 cm sur 5 cm. Elle la pose à côté de moi et me glisse à l’oreille « ouvre ». Délicatement j’ouvre le trésor, et s’offre à mes yeux les quatorze ans d’Akiko. Une vingtaine de petits gâteaux, fait avec je ne sais quoi, peints méticuleusement : Il y a même une boîte en carton miniature pour les mettre dedans. Je comprends mieux maintenant sa patience face aux aléas des installations « minimiamesque » et son intérêt jamais démenti pour les gourmandises.

En bas une pièce de 100 Yens: Environ le même diamètre que celle d'un Euro.

Petite précision d’Akiko de dernière minute: “je les ai fait avec de la pâte à modelée qui durcie en séchant et je les ai colorés avec la peinture à l’eau puis badigeonnés avec de la colle qui devient transparente en séchant! J’étais dingue!!!”

le petit reportage radiophonique